Une île, nouveau jardin d'Éden empli d'humanoïdes ... Voir contexte pour plus d'informations.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Daneky Suigo : Awakening of a Fighter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 04/05/2010


The Personnage
Membre en +:
Acceptation du membre en + par le perso.:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Daneky Suigo : Awakening of a Fighter   Mar 4 Mai - 5:38

Personnal Data ☼


Nom : Suigo (Su-i-go)
Prénom : Daneky (Da-nè-kaï ou Dai-nè-kaï, selon l'accent)
Surnom / Deuxième prénom : Dan ou Dane (Dai-ne)
Âge / Date de naissance : 21 ans / 27 mars 2113 (27/03/2114)



Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Nationalité : Islandaise
Groupe : Gouken



Description files ▬

    Membre ajouté par les chercheurs :


Il s'agit d'une queue aux apparences reptilienne, mais qui est en fait complètement bionique. Prenant naissance au bas de son dos, elle fait un bon 3 mètres et demi. Sa structure métallique est recouverte d'écailles lisses bleues pâles, celles-ci luisant sans prétention au soleil. Au bout de celle-ci, une griffe d'acier, rétractable. C'est d'ailleurs à cause de celle-ci que Daneky découvrit que cet appendice n'était pas de nature organique. Le tout est souple et présente une dextérité surprenante, étant apte à faire de rapides mouvements sans que l'utilisateur n'ait nécessairement besoin de se mouvoir lui-même.

L'humain et l'implant bionique se sont bien coordonnés, et donc l'hôte ressent très peu de douleur. Daneky s'est habituée à sa présence et le considère presque partie intégrante de son corps originel. Elle le trouve plutôt pratique puisqu'il améliore son équilibre et peut l'aider si un combat survient, devenant un fouet contre ses adversaires, même une dague.

    Description Physique :


On ne pourrait pas dire que Daneky n'est pas belle. Par contre elle présente une certaine androgynie qui la rend à la fois étrange et attirante. Mesurant un mètre et soixante-sept et pesant cent vingt-huit livres, son corps est svelte et possède un teint légèrement basané, possédant peu d'anormalités sur sa peau. Ses cheveux courts cuivrés et renforcent cette impression que l'on a d'elle en tant qu'être au genre incertain, en plus du fait qu'elle possède des seins quasi-inexistants. Ses yeux de couleur noisette possèdent de longs cils et sa voix est sans aucun doute d'appartenance féminine. Son visage ovale au menton pointu, ses lèvres minces dont le sourire révèle des dents bien rangées, et un nez un peu retroussé pour trôner au centre de ce visage.

Du côté vestimentaire, la jeune femme préfère les habits simples, sans trop d'artifice, même si une touche d'originalité est toujours la bienvenue. Des pantalons ajustés et taille basse la plupart du temps, ainsi que des chandails de grandeur multiples. Dépendant de l'humeur et de la température, un grand gilet de laine peut être porté sur le haut de son corps comme une camisole très moulante. Tantôt élégante, tantôt provocante, elle aime mélanger les couleurs vives et sombres, trouvant que le contraste fait un bel effet. Pour les accessoires on peut l'apercevoir occasionnellement avec un casque écouteur sur la tête ou dans son cou selon le fait qu'elle écoute de la musique ou pas. Elle porte de bracelet serrés en cuir aux deux poignets, et des colliers "de chien" ou de chaine dans son cou. Ses oreilles sont percées, la gauche ornant un anneau d'argent tandis que la droite porte deux trous - l'un au niveau du lobe et l'autre plus haut dans le cartilage -, chacun avec un percing de métal, comme si ces parties étaient recouvertes d'une petite plaque de fer ou d'acier.

Daneky n'apprécie pas beaucoup le maquillage, mais s'oblige parfois à en mettre légèrement pour "la bonne forme". Une touche de gloss par ici, un peu de mascara par là. Simplement pour rehausser ses traits, les accentuer légèrement pour qu'on les remarque davantage.

    Description Morale :


D'apparence sereine, Daneky est une jeune femme discrète et bien dans sa peau. Indépendante, elle prône l'autonomie, donc elle préfère nettement faire les choses elle-même lorsque possible plutôt que laisser le travail aux autres. Après tout, on dit bien qu'on est "jamais mieux servi que par soi-même". Du haut de ses vingt et un ans, elle regarde le monde avec les yeux de sa génération, rebelle envers la société et croyant que ses droits ne sont pas respectés. Parfois hâtive dans ses décisions, elle est pourtant la première qui conteste les décisions prises à la va-vite. Bien qu'on la classe dans le groupe des Gouken, Daneky est une personne très revendicatrice qui pourrait très bien être associée aux Etaeri. Côté de ses goûts en tout genre, vous faire une description complète serait long. Après tout, un être humain est très complexe dans son physique et sa psychologie. Dressons donc une liste en fonction des catégories :

Alimentaires : La jeune femme a une affinité pour la viande, qu'il s'agisse de volaille, de bovin, de gibier ou de poisson. Elle ne snob pas les légumes ou tout autre être végétal, mais ce n'est pas sa préférence, sauf les fruits comme les agrumes. Mis à part cela, les produits laitiers ont aussi sa faveur, et affectionne particulièrement le lait. En ce qui concerne les produits céréaliers, elle aime beaucoup les pâtes, probablement un petit favoritisme italien. Pour les plats elle n'a guère de préférence entre le salé et le sucré, mais elle adore les mets épicés, quoique pas trop parce que sinon cela enlève le goût. Et les choses fade et sans goût, Daneky déteste. Si cela ne goûte rien, ça ne vaut guère la peine d'être mangé. Enfin, si elle y est obligé elle le mangera, mais sans s'exclamer que c'est un délice.

Vestimentaires et esthétiques : Voir description physique.

Musicaux : Daneky aime tous type de musique créé dans le monde. Qu'il s'agisse d'une sonate ou d'un rap, elle ne dénie ni l'un ni l'autre. Bien qu'elle n'écoute pas de tout à toute heure de la journée, à n'importe quel moment. Chaque style musical a son temps et son humeur, a sa place et sa météo. Ainsi un morceau de heavy metal pourrait ne pas avoir sa place dans un jardin, tout comme une symphonie soit très appropriée lors d'un temps pluvieux.

Littéraires : Amateure de lecture, Daneky est fan de nouvelles et fictions en tout genre. Les livres de suspense et les romans policiers l'emprisonnent dans leur monde et la captivent. Ils éveillent son sens de justice et renforcent ses convictions. Le fantastique la passionnent aussi, et la font rêver d'univers outremers.

Mis à part cela, c'est une jeune femme très respectueuse d'autrui, pour autant que les autres méritent ce respect. Calme, elle se montre rarement malpolie lorsque la situation ne s'y prête pas. Cependant elle ne s'empêche pas d'exprimer ouvertement ses sentiments avec ceux qu'elle considère comme les "siens". Parfois elle peu se montrer très solitaire et renfermée, à d'autres occasions elle sera extravertie et même "dareful", ce qui veut dire qu'elle osera des choses que parfois certains ne s'attendraient pas d'elle. Bien sûr, un manque de sommeil, des drogues ou un trop plein d'alcool peuvent entrer en ligne de compte sur ces changements de comportements. Mais en général, c'est une femme qui aurait pu être actrice tant ses comportements sont variés, et parfois voulus ainsi.


History ♥️


Le début d'une vie n'est normalement jamais très compliqué. Cela commence avec un accouchement plus ou moins douloureux pour la mère, suivi de la première respiration et de la coupe du cordon ombilical. En gros, c'est ainsi que cela commence pour un mammifère, plus précisément un être humain. Daneky ne fit pas exception à cette règle de la nature, bien entendu. Elle avait été "créée" lors des ébats amoureux de ses parents, s'était développée sans encombre dans l'utérus de sa mère et était née dans les temps, un 27 mars. Née en Islande, île au Nord de la planète Terre, la jeune fille passa sa prime jeunesse dans un environnement semi-rural, entourée de moutons, de grands espaces et de chevaux. Elle s'enticha d'ailleurs de l'équitation et des longues balades, qu'elles soient équestres, pédestres ou encore à vélo. Lorsqu'elle se retrouvait en plein milieu urbain, les habitants étaient pour la plupart bien gentils et bien intentionnés. C'était une ville portuaire, au Sud de l'île, qui communiquait avec la Norvège. Sa population était tout de même nombreuse, le commerce et le tourisme étant les principales sources de son économie. L'Islande était une île de glace et de feu, abritant des glaciers et des volcans, la plupart en dormance, d'autres encore un temps soit peu actifs. La vie n'était pas plus dangereuse qu'ailleurs, tant qu'on respectait les limites et les zones interdites. Enfant, Daneky avait rapidement compris qu'il valait mieux ne pas essayer de contourner ces règles-là.

À l'adolescence, ce fut ordinaire. Les amitiés créées et déchirées, les études qui s'intensifiaient et devenaient plus dures. Rien sortant de l'ordinaire. Et l'amour. L'amour des jeunes, passionné mais manquant parfois de maturité. Quand elle eut 18 ans, Daneky se mit à fréquenter plus intimement quelqu'un avec qui elle partageait énormément depuis longtemps : Agni, un ami qu'elle avait fréquenté pendant toute son adolescence, sans d'abord ressentir aucun sentiment pour lui. Ce n'était que dans la dernière année de leur scolarité qu'elle s'était rendue compte qu'il comptait beaucoup pour elle. Sa confession était parvenue jusqu'à ses oreilles alors qu'Agni commentait avec un léger amusement comme leurs amis trouvaient qu'ils iraient bien ensemble. L'Islandaise avait répondu que "cela ne [la] dérangerai[t] pas que ce soit comme ça". Il l'avait regardé un court instant, probablement surpris, et elle avait glissé ses doigts dans sa main, ne le regardant presque pas. Il avait sourit, et resserré sa main autour de la sienne. Et presque deux années avaient passé comme un rien, belles comme peuvent l'être celles de deux personnes qui s'aiment avec dévouement. Jusqu'à ce qu'elle disparaisse, ils habitaient dans le même appartement et étudiaient à la même université, même si dans des programmes différents. Daneky voulaient se lancer dans la traduction tandis que Agni voulait reprendre le commerce de son père.

Oui, jusqu'à ce qu'on l'enlève, tout allait merveilleusement bien.

Mais il fallut que le téléphone sonne et qu'elle réponde. Ils allèrent tout deux à l'hôpital, inquiets. Elle parce qu'elle se demandait ce qu'y pouvait bien l'emmener dans un tel endroit, lui parce qu'il espérait qu'elle n'ait rien de grave. Lorsqu'elle se présenta dans la salle d'attente, celle-ci était vide. Deux médecins l'accueillir et lui demandèrent de les suivre. Ils interdirent l'accès à Agni, lui disant qu'ils devaient parler seuls à seuls avec la jeune femme. Il l'embrassa donc sur le front et lui dit que tout irait bien, qu'il l'attendrait. Et à peine eut-elle franchit la porte la séparant de son amoureux que ses jambes flanchaient, que ses forces l'abandonnaient et que son corps glissait sur le sol, affaibli par le calmant qu'on venait de lui administrer en lui piquant le bras. Ce serait la dernière fois qu'elle verrait Agni, la dernière fois qu'elle se rappellerait avoir été "ordinaire".

Daneky eut peut conscience de son opération, de son transport sur l'île. Elle entendit brièvement le bruit des machines et des docteurs qui se pressaient autour d'elle, sentit un peu l'odeur des médicaments et eut la vague impression qu'elle avait des bandages. Son véritable réveil fut confus. Elle ne savait pas où elle était, se souvenait de peu. Cela lui prit un moment avant de se rappeler Agni. Agni. À son nom l'Islandaise s'était redressé, avait regardé furieusement autour d'elle, ne voyant que de l'herbe et de l'eau au loin. Où était-elle ? Où était Agni ? L'hôpital. Oui c'est là qu'elle se trouvait il y a... depuis quand était-elle arrivée en ces lieux ? Combien de temps avait-elle sommeillé ? En voulant se lever, elle sentit un poids lourd qui la retenait légèrement vers l'arrière. Cela semblait accroché au bas de son dos. À force elle pu se mettre de bout et se contorsionna pour voir ce qui l'attirait autant vers le sol. Ce qu'elle y trouva la pétrifia à la fois de stupéfaction et d'horreur. Une queue ! Une queue de reptile ! Immobile, touchant le sol et d'une couleur bleuâtre, elle semblait être là depuis longtemps, comme si elle ne s'offusquait pas de se trouver attachée au corps de la jeune femme. Comme si elle avait toujours été là et que c'était seulement maintenant qu'elle révélait sa présence. Qu'est-ce que c'était que ce cauchemar ?

Et là il y a ce petit robot. Cette petite machine mobile qui s'approche et qui vient, innocemment. Elle s'arrête devant l'ex-humaine et se met à débiter son baratin. Le baratin qu'elle débite à tous ceux qui se sont réveillés là avant elle. Ce discours est ce qui achève Daneky. Morts. Tous les autres humains de la Terre sont morts. Alors Agni... Agni est... Elle n'ose pas penser à cette éventualité. Elle ne veut pas y penser. Et pourtant elle pleure, elle pleure de tristesse, devant ce robot qui ne comprend rien, qui ne dit rien. Lui il n'est là que pour informer, pas pour consoler ou encourager. Dévastée, l'Islandaise se résigne, n'ayant d'autre choix. Elle veut mourir, mais pourtant elle doit vivre. Elle ne sais pas pourquoi, mais il fallait qu'elle continue de vivre. Et ainsi sa seconde vie débuta.

Elle fut longue et pénible. Elle n'avait pas de sens. Au début elle cherchait. Elle espérait trouver quelqu'un qu'elle put connaître, qui lui aurait donné une parcelle d'espoir. Peut-être. Peut-être y était-il aussi. Mais après quelques semaines, elle avait abandonné, elle avait arrêté de cherché et essayait de suivre le mouvement de masse qu'était la vie presque ordinaire qui était créée sur l'île. Elle fit de son mieux, chaque jour, pour trouver la force de continuer, pour ne pas être tentée d'aller se jeter dans la mer ou de sauter en haut d'une falaise. Le miracle semblait impossible, l'espoir le générant ayant apparemment disparu. Seulement en apparence.

"Revolution Time", un journal qu'elle avait ramassé sur un banc, le prenant pur un quotidien ordinaire qu'un passant aurait oublié. Elle parcourut les pages d'abord distraitement, puis s'y attarda davantage en lisant ces mots de provocation tels "inhumain" et "impardonnable". Elle s'aperçut qu'il s'agissait en fait d'un journal de rebelles qui affichait publiquement leur révolte contre ceux qui les gardaient enfermés ici et qui les avaient "mutilés". Ah bon ? Comment ça "enfermés" ? Et leur membre+ n'était-il pas dû à une mutation naturelle de leur corps, peut-être à cause de leur gène particulier, le gène Z ? Il semblait que non. On les aurait kidnapper pour leur ajouter un implant et les observer tels des rats de laboratoire. On aurait menti quant à leur présence ici pour mieux les contrôler, pour contenir le sentiment de révolte qui aurait pu se développer chez eux. Et pourtant certains auraient réussi à voir à travers le mensonge. Et ils incitaient la population à en faire autant, à les suivre et à se libérer. Daneky n'en croyait pas ses yeux. Ainsi il y avait un espoir que... qu'Agni et tous ses proches, sa famille, ses amis et ses connaissances... soient vivants ? Comment... comment avait-on pu lui cacher cela ? Et comment ce faisait-il que personne n'ait pu venir la chercher. Où était-il exactement ? Dans quel océan ? Près de quel continent ? Qu'était-il alors arrivé à Agni après qu'elle soit sorti de son champ de vision ? Il avait dit qu'il attendrait. Mais cela faisait maintenant plusieurs mois qu'elle était ici, presque un an. Qu'avait-il fait ou que lui était-il arrivé lorsqu'il c'était aperçu qu'elle ne revenait pas ? Agni. Agni. Agni ! Elle voulait tellement le revoir, elle voulait tellement qu'il la serre dans es bras et qu'il la rassure. Mais comment ? Comment pouvait-elle revenir à lui ? Elle ne le savait pas. Mais il fallait qu'elle en soit sûre. Il fallait qu'elle confirme ce qui était écrit dans le "Revolution Time". Elle devait trouver ceux qui le publiait, et leur poser des questions, leur demander.

Elle devait savoir.



Whatever you are. ♫


Prénom / Surnom ; La liste est plutôt longue... Ça passe de Kokô à Gamyeon à "Chose-dans-le-coin-de-la-classe".
Âge ; 17 ans, bientôt 18.
Où avez-vous connu Humanoid-Garden ? ; Sur le Top-Site du Famous Whisper.
Qu'en pensez vous ? : Très bon contexte, joli design. Cependant le curseur est embêtant puisqu'il n'est pas bien calibré, et donc il faut chercher un moment avant de savoir où cliquer. La différence entre les croix est aussi très minimes et cela rend donc la navigation un peu difficile.
Niveau de Rp : Bon. 15-20 lignes en minimum habituellement. Mais dame Inspiration n'est pas toujours au rendez-vous, comme elle peut être très généreuse.
Présence sur /7 : Variable de 0/7 à 5/7, dépendament puisque je suis aux études et en fin de session présentement.
Quelque chose à ajouter ? : Not really. Ah si. Om nom nom 83
Code Réglement : Attendez j'ai oublié. Je sais que c'est quelque chose qui ne veut rien dire. "Shade®️" voilà.


Identity pass ♠️

C'est okay ! Bienvenue !
Shade®️



Dernière édition par Daneky Suigo le Mar 11 Mai - 5:27, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Daneky Suigo : Awakening of a Fighter   Mar 4 Mai - 19:14

Bienvenue chez nouuus 8D !

Bon courage pour construire ta fiche, et avoir un bel avatar :D ! Je viendrai contrôler tout ça =3 .
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 04/05/2010


The Personnage
Membre en +:
Acceptation du membre en + par le perso.:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Daneky Suigo : Awakening of a Fighter   Mar 11 Mai - 5:25

Fiche terminée !

---------------------------------------------~
We're a new generation.
A "NU ABO"
The Z type

My voice is "Coral".
Wanna know more ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 08/04/2010


The Personnage
Membre en +:
Acceptation du membre en + par le perso.:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: Daneky Suigo : Awakening of a Fighter   Mar 11 Mai - 12:35

Validée ;D

---------------------------------------------~
    SHADE J. GLEN
    - - - - - - - - - - -
    Liens-Diary-Chrono.
    I Speak in teal
    & I can kill you :[)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://humanoid-garden.forumactif.com

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daneky Suigo : Awakening of a Fighter   

Revenir en haut Aller en bas
 

Daneky Suigo : Awakening of a Fighter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Humanoid Garden , :: First Time :: Who are you ? :: It's Ok.-