Une île, nouveau jardin d'Éden empli d'humanoïdes ... Voir contexte pour plus d'informations.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Helena A. Baskerville, froideur brûlante }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Helena A. Baskerville, froideur brûlante }   Lun 3 Mai - 22:18

Personnal Data ☼
Qui je suis? Je suis moi, je suis tout, je suis le néant.


Nom; Baskerville.
Prénom; Helena.
Deuxième prénom; Angelica
Age / Date de naissance; 20 ans, née un 3 janvier 2114.




Sexe; Féminin.
Orientation sexuelle; Hétérosexuelle, pour dire quelque chose.
Nationalité: Anglaise.
Groupe; Semphis.




Description files ▬
Jouer aux mascarades, voilà ce que je fais de ma vie.
    Membre ajouté par les chercheurs :
      Certains êtres vivants ont eu la chance d'être choisis pour porter ces fameux membres+, Helena en fait partie de ce groupe et elle l'apprécie. Son membre+ est assez discret lorsqu'elle ne l'utilise pas, c'est-à-dire la plupart du temps, mais elle se demande souvent à quoi pensaient les chercheurs lorsqu'ils lui ont implanté ce membre. En effet, après la longue opération, dont elle ne garde aucun souvenirs, la jeune femme s'est retrouvée avec des griffes. Quelque chose de normale me diriez-vous, les animaux en ont. Oui, mais ses griffes à elle sont plus du genre de Wolverine que d'un animal! Elle ne se plaint pas, bien au contraire! Son corps a très facilement accepté ce nouveau membre, de même que son esprit. Désormais, Helena n'arrive plus à s'imaginer sans ses griffes. Mais passons à une brève description de son membre+.

      Les griffes sont cachées à l'intérieur de la peau de l'anglaise, au niveaux de jointures. Chaque main possède trois griffes ou lames faites en platinium. Enfin, Helena ne sait pas du tout de quoi elles sont faites, mais il doit s'agir d'un matériel vraiment résistant parce qu'elle s'amuse à couper du fer... Au début, la jeune femme avait du mal à contrôler son membre+, de ce fait les griffes sortaient toutes seules, mais à présent elles ne posent aucun problème. Helena se dit souvent qu'elle devrait tailler de signes sur elles, le personnaliser, pour les rendre encore plus belles. Finalement, le membre+ de cette jeune anglaise est une arme meurtrière, les chercheurs n'arrêtent pas de lui dire d'y faire attention, qu'elle peut très blesser gravement quelqu'un sans se rendre compte. Ce ne sont pas de simples "couteaux" ce qu'elle a, mais de lames tranchantes et dangereuses.

    Description Physique :
      Helena... Helena est cette jeune femme qu'on voit marcher au loin, on ne peut pas la rater. Tout simplement c'est impossible ne pas remarquer ses longs cheveux blancs et son œil rouge, sa silhouette élancée et ses longues jambes. De loin elle semble être une nymphe, de près les choses changent, pour mieux ou pire, cela dépend du observateur.
      Âgée de vingt ans, dans la fleur de la vie,le corps de la jeune anglaise est proportionnel à son âge et à sa taille. Celle-ci s’éleve au mètre soixante-quinze pour un poids jamais précis à cause de ses goûts alimentaires. Elle n’est ni grosse ni maigre, même si son allure donne la sensation qu’elle est trop mince ou qu’elle a de problèmes de nutrition, ce qui est totalement faux puisqu'elle adore manger! D’ailleurs, si nous revenons sur ce sujet, ses formes sont agréables à regarder sans tomber dans l’excès vulgaire. Sa poitrine, dans les normes du correct montre bien qu’elle n’a pas encore fini de grandir, tout comme les traits de son visages qui ne sont pas encore définis. Ce qui ne lui plait pas vraiment: être prise pour quelqu'un de plus jeune peut-être flatteur, mais pas autant. Sa taille fine, enlacée et délicate surprend plus d’un puisqu’aux premiers regards elle semble malade. Ce qui est accentué par son teint pâle, sans pour autant être celui des morts. Sa taille est expliquée par ses longues jambes, finies, mais fortes. Sa démarche gracieuse se fait presque inexistante lorsqu’elle ne veut pas qu’on sache qu’elle est dans la pièce. Ses gestes, précis et directs, connotent son caractère indépendant. D'un point de vue général comme celui-ci, Helena serait du genre à éviter tout type de sport ou activité, mais tout le contraire! Elle pratique pas mal de sport par passion et pour se maintenir en forme.

      Sa chevelure, composée de fins fils blancs-argentés, est coupée d'une manière étrange: le devant lui arrive jusqu'aux épaules, tandis que quelques mèches plus longues volent librement sur son dos. Elle a par habitude de se tresser ces mèches ou les laisser libres. Mais, me diriez-vous, les cheveux blancs à son âge c'est impossible! Certes, mais les décolorations existent. Elle change souvent de tenture depuis presque six ans, sa couleur naturelle est le noir et ses cheveux étaient bouclés avant, mais elle ne se sentait pas totalement à l'aise avec l'apparence de petite fille docile. Les traits de son visage sont normaux, ils peuvent être qualifiés de délicats et harmonieux. Les pommettes hautes et légèrement rosées lors d’un effort physique ont le même teint que ses lèvres, pulpeuses et fines. Son nez est petit et elle ne l’aime pas. Elle a quelque chose contre les nez, non seulement le sien, mais aussi ceux des autres. Ses yeux, que dire sur eux? On ne voit qu'un seul après tout. Un rubis qui perce votre âme et s'empare de tous vos secrets. Et l'autre? Caché derrière un morceau de tissu noir, il n'y a pas de raison logique pour cela, juste que Helana apprécie les masques.

      Mlle de Baskerville a tout pour plaire, mais elle est trop souvent comparée à une poupée de porcelaine, les gens ont peur de la casser en la touchant. Ils seraient surpris de savoir que le spécimen ci-présent n’a rien de faible, bien autre contraire. Sa force réside surtout dans ses bras et ses jambes : elle est dotée d’une agilité surprenante et d’une rapidité hors pais. A l’heure de frapper elle ne va pas de main douce et sait parfaitement se défendre.

      Concernant ses vêtements, son armoire est principalement composé de robes courtes qu'on pourrait qualifier de "gothiques", pour leur donner un adjectif. Toutes sont noires ou rouges, les autres couleurs n'ont pas leur place chez Helena, à moins que ce soit pour quelque chose en concret. Lorsqu'elle porte une de ses robes courtes, elle doit toujours prendre ses collants montant jusqu'aux cuisses: lisses, d'une seule couleur, aux rayures ou troués, peu importe. Les bottes hautes ou les talons sont ses chaussures préférés et pour compléter le tout un ras-le-cou en soie noire.

    Description Morale :
      Helena, Helena. Jeune femme contradictoire, une surprise en elle-même, un trésor caché jamais trouvé... Que gardes-tu au fond de ton âme?

      Cette demoiselle peut paraître froide de loin et de près, c'est un trait de caractère qu'elle ne cache même pas! Peu lui importe ce que les autres peuvent penser d'elle et de ses manières, elle ne vit pas pour les autres, mais pour elle. C'est ce qu'elle a compris tout au long de sa vie et surtout après qu'elle soit amenée de force ici. Comment peut-elle se montrer heureuse dans ce lieu où elle est enfermée!? Sourire naïvement à tous ceux qui la contrôlent sans cesse? Elle est obligée pourtant, si elle veut garder ce membre+ qui est devenu plus important pour elle que sa propre vie... Cela vous est déjà arrivé, non? Vous attacher à quelque chose ou à quelqu'un, tellement que vous seriez capable de tuer ou vous suicider pour. C'est ce que ressent Helena, pour son membre+ elle est capable de tout, même si elle doit rester éternellement enfermée et ne jamais revoir les siens, ce n'est rien, elle a ses griffes avec elle. Du coup, elle est prête à afficher un sourire hypocrite devant les "chefs", ceux qui ont tout ici, même si au fond d'elle, l'envie de les tuer tous brûle.

      Tuer. Une idée qui lui traverse trop souvent l'esprit. Oui, elle veut tuer tous ceux qui l'ont confinée ici sans raison logique. Elle, qui aime tant la liberté, qui s'est battue pendant toute sa courte existence pour vivre à sa manière, pour dépendre d'elle même, pour être libre. Sans liens, sans attaches. Seule dans ce bas monde. Elle ne supporte pas qu'on pense qu'elle est fragile, une simple femme qui ne peut pas se défendre. Oh combien tout ces gens se trompent! C'est tout le contraire, Helena fera tout pour protéger ce que lui appartient, quitte à blesser ou à disparaître. Elle ne va non plus de main moelle et va jusqu'au sang s'il le faut. Violente? Non, pas totalement, mais lorsqu'il s'agit de sa vie, de sa liberté, de son membre+ ne soyez pas son ennemi. Par contre, l'anglaise n'a jamais tué quelqu'un, malgré les envies. Elle a conscience qu'elle n'est pas Dieu ou autre forme de force supérieure pour se donner ce droit, elle préfère attendre le moment venu et voir comment le Destin remet les choses en ordre. Elle n'aime pas forcer les choses, tout doit suivre son cours habituel, après tout ce qu'arrive est tracé à l'avance, non? Qu'elle soit ici avec ces griffes à cause de son sang ce n'est pas le hasard qui fait bien les choses, mais son Destin.

      Voilà une autre caractéristique de Helena: elle croit que le Destin est la force la plus puissante qui règne sur tout. Elle ne s'est jamais arrêtée à réfléchir le pourquoi, d'ailleurs elle se contre fiche, mais à un point que fait peur... Ni dieux ni hommes, mais le Destin qui règle et ordonne. Sinon, comment expliquerez-vous qu'elle soit là? Le destin. Le destin a voulu qu'elle soit forte, physiquement et mentalement, pour pouvoir affronter et franchir tous les obstacles sur son chemin: ce que ne tue pas te rends plus fort. Il a voulu aussi qu'elle ait un fort sens de l'indépendance, à sa manière certes, elle ne supporte pas dépendre des autres, agir sur le joug d'autrui pour survivre. Mais cela, je l'ai déjà dit. Cette envie de valoir par soi-même l'a poussée à voyager un peu partout dans le monde, se faisan une idée de tout ce que l'entourait, car elle a rejetait les opinions forcées. Ainsi, elle a apprit et apprendre a remplit un certain vide dans son être.

      Comme dit plutôt, Helena est quelqu'un de froid, mais c'est juste qu'elle n'a rien à faire des problèmes des autres, par contre elle ne peut pas s'empêcher de défendre ceux qu'elle aime de peur de rester seule le reste de sa vie. Assez contradictoire puisqu'elle veut faire tout par elle-même sans l'aide de personne.

      Avec cette description assez général on se surprend lorsqu'on voit l'anglaise se promener la nuit dans des bars de douteuse réputation. Pourquoi le fait-elle? Elle essaie de récolter des informations, des indices qui pourraient lui être utiles pour s'en aller et ne jamais revenir. Le tout dans la plus grande de discrétion, personne pourrait la reconnaitre en plein jour.



History ♥️

      Janvier est un mois froid, surtout dans le nord de l'Europe. Et en Angleterre la pluie tombe constamment sur la ville de Londres, routine pour ses habitants. Nous sommes un trois janvier d'il y a vingt-ans, dans une maison typiquement anglaise en face d'un par; la maison est assez haute et de couleur sombre, rien à l'extérieur démontre qu'un miracle se produit à l'intérieur. Un nouveau-né va bientôt voir la lumière du jour, mais pas ici, il ne doit pas naitre dans cette maison. Rapidement, les médecins arrivent pour amener la future mère à l'hôpital où tout se déroulera comme convenu. La mère, victime de son ignorance, ne s'imagine même pas qu'elle a fait de son enfant un oiseau enfermé dans une cage d'or. Elle ignore tout ce que lui arrivera par la suite.
      Quelques jours plus tard, l'heureuse mère rentre chez elle où son mari l'attend avec impatience, ensembles ils sourient à leur enfant. Une fille. Helena.

      ***

      - Helena! Espèce de.....! Rentre immédiatement! C'est un ordre!

      Une fillette âgée d'à peine dix ans court dans le jardin de sa maison. La robe, jadis blanche, n'est qu'un tissu sale à présent. Elle n'arrête pas de sauter et grimper aux arbres. Helena est pleine de vie et d'insouciance, elle veut seulement continuer à jouer, mais elle sait qu'elle risque gros si elle n'obéit pas.
      Même si elle était encore qu’une gamine, Helena avait déjà cette soif de liberté si caractéristique, mais son innocence ne la laissait pas commettre de bêtises. L’enfant se précipita à l’intérieur de la maison, vers la cuisine où deux hommes parlaient avec sa mère. Ce n’était pas la première fois qu’elle les voyait, ni la dernière. Deux heures plus tard, les hommes partirent avec un large sourire aux lèvres, sa mère était contente aussi. Helena ne comprenait toujours rien de ce que venait de se passer, mais elle ne s’arrêta plus sur ce sujet et monta jouer dans sa chambre. Elle n’avait que dix ans. Elle était encore qu’un enfant.

      ***
      Cinq ans plus tard

      Une ombre court à travers les rues sombres. Elle fuit quelque chose ou de quelqu’un, de temps en temps elle jette de regards en arrière. Elle est enfin en sécurité.
      Elle pouvait faire tranquillement ce qu'elle était venue faire ici, dans cette partie sombre et glauque de Londres: le quartier de Jack l'éventreur. Helena se demanda pendant un fragment de seconde si ses descendants vivaient encore... Mais que faisait-elle ici? Se gagner la vie, être libre. Helena avait quinze ans à cette époque, mais toutes les commissariats de Londres et des alentours possédaient un dossier complet sur elle. Plusieurs bagarres en pleine rue, quelques vols mineurs et arrestation pour possession de drogue, plus précisément de cannabis. Et pourtant Mlle Baskerville provenait d'une famille respectable, comment avait-elle pu tourner ainsi? C'était une question sans réponse. Mais enfin, le sujet n'est pas là.
      Helena, dans son avidité d'indépendance, avait cherché par tous les moyens se procurer de l'argent pour ne pas dépendre de ses parents et vivre sans liens économiques avec eux. Au début, ses parents ne dirent rien, ils croyaient qu'elle allait se tourner vers de petits boulots comme serveuse ou vendeuse, mais jamais ils auraient pu imagine qu'elle aurait son propre trafic de drogue!

      Voilà pourquoi elle trainait souvent dans les bas quartiers, elle avait ses contacts ici. Elle savait pertinemment que c'était dangereux, mais si jamais on l'attrapait elle cracherait le morceau et ses complices tomberont avec elle. Elle n'irait pas seule en enfers. Mais étrangement, elle ne fuyait pas la police toute à l'heure, ni ses ennemis, plutôt deux hommes vêtus de noir qui la suivaient depuis un moment. Elle les connaissait, raison de plus pour ne pas se laisser faire.

      - Ah, Helena, tu es rentrée. Viens, regarde qui est venu nous rendre visite. Te souviens-tu d'eux?

      Oui, mère, je me souviens parfaitement d'eux, comment ne pas oublier les hommes qui jouent avec mon corps depuis que je suis née? Aurait-elle aimé lancer, mais non, elle se retient. Elle se demandait pourquoi ils étaient là si à peine trente minutes ils étaient à sa poursuite? Elle ne comprenait pas, il était impossible pour un être humain d'arriver avant elle alors qu'elle connait tous les chemins. Impossible.

      - Mais ne reste pas là! Cette enfant, pardonnez-la, elle est toujours ailleurs, mais que vais-je vous apprendre! Vous la connaissez aussi bien que moi, sa propre mère! Il est normal puisque vous êtes ses médecins, ceux qui ont aidé à ce qu'elle vienne au monde. Je vous avoue que j'étais bien inquiète pendant ma grossesse, mon ventre était tout rouge! Mais heureusement que vous étiez là...

      C'était toujours pareil, toujours, à chaque visite, à chaque fois que les dits "médecins" venaient. Et cela depuis que Helena était née. La raison de leurs visite annuelles n'avait aucune logique aux yeux de l'anglaise, et moins tous les examens qu'elle devait passer. Mais sa mère semblait contente lorsqu'elle retournait de l'hôpital. Bon, faisons cela pour la joie de la mère. C'est ce qu'elle se disait toujours.


      ***
      Cinq ans plus tard

      Vingt ans, voilà vingt ans qu'elle vivait cette routine d'aller de la maison à l'hôpital. Et toujours pour rien! Juste des examens médicaux, analyses du sang et des os, de vue... pour s'assurer non seulement qu'elle était en bonne santé, mais aussi que son corps répondait positivement aux traitements. Helena ne savait pas la cause de toutes ces sottises, mais peu lui importait, elle n'avait qu'une seule idée en tête chaque fois qu'elle rentrait dans la chambre blanche: sortir. Mais on ne la laissait pas. Elle restait plusieurs jours, voire une semaine ou deux, mais jamais plus. Et c'étaient toujours les mêmes hommes qui touchaient son corps, fouillaient dans son sang et creusaient dans son cerveau. Elle commençait vraiment à se fatiguer! Par contre, elle ne se doutait même pas de ce que ces deux-là planifiaient en privé: lorsque la jeune femme leur demandait, avec politesse, le pourquoi de cette affaire, ils souriaient naïvement. Puis, vint le jour de la vérité.

      Helena était tranquillement chez elle, préparant quelques sachets de cannabis pour les vendre ensuite, elle continuait dans son petit trafic. D'ailleurs, le marché allait de bon train, elle avait de quoi se payer un appartement et vivre sans ses parents! Quand plusieurs hommes abattirent la porte d'entrée de son appartement et l'amenèrent de force. Où? Elle ne se souvient pas. Elle se rappelle juste de s'être réveillée avec une douleur atroce aux mains et qu'en levant celles-ci aux yeux elle avait quelque chose qu'elle ne parvenait pas à voir correctement. Par la suite, elle comprit de quoi il s'agissait: ils luis avaient implanté de lames au niveau de jointures, de chaque main. Surprise, elle resta pendant de longues minutes à les observer sur tous les angles et même lorsque les chercheurs vinrent lui demander comment elle allait, elle resta à fixer ses griffes. Elle les trouvait belles, ça collait avec son caractère. Il ne lui fallut pas plus de dix minutes pour se faire à l'idée qu'elle les aurait pour toujours.

      Une semaine plus tard de l'opération, l'anglaise se réveilla ailleurs que dans sa chambre blanche. Elle ne connaissait pas le lieu, vide. Où était-elle? Ne pas savoir pour la deuxième fois où elle se trouvait provoqua chez Helena un sentiment de haine envers tous ces hommes habillés en noir et les fichus médecins. Elle en avait marre! Marre qu'ils jouent tous avec sa vie comme beau leur semblait! Et puis zut, elle était maître de son existence! Soudain, elle se rappela de ses griffes. Existait-il un lien entre celles-ci et ce lieu désert? Sans doute. Et ce n'était que si elle restait dans celle île qu'elle aurait de réponses. Même si elle ne supportait dans aucun cas ce enfermement.





Whatever you are. ♫


Prénom / Surnom ; H.
Âge ; 1000 <3
Où avez-vous connu Humanoid-Garden ? ; Tops-sites, dernier forum inscrit.
Qu'en pensez vous ? ; Vraiment original comme contexte! Et la bannière est sublime.


Niveau de Rp ; Je dirais bon, je peux faire facilement 60 lignes si j'ai envie, ou faire moins ou plus.
Présence sur /7 ; Au moins 5 jours sur 7.
Quelque chose à ajouter ? ; C'est la première fois que je joue sur un Rp de ce genre, je ferais sans doute de mélanges & cia. Ah, j'ai une manière d'écrire assez personnelle et une syntaxe plus que douteuse.
Code Réglement ; Bon par Shade (:

Identity pass ♠️


Perfecto . ♥️
Validé, par ©️ Sean Solaris



Dernière édition par Helena A. Baskerville le Lun 17 Mai - 23:57, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Helena A. Baskerville, froideur brûlante }   Lun 3 Mai - 22:19

+1
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Helena A. Baskerville, froideur brûlante }   Mar 4 Mai - 19:25

Alors alors. *v*

La description physique, est fluide à la lecture, très agréable, et correspond bien à ton avatar, qui est sublime, d'autant que le nom est écrit avec la même écriture que le "garden" de la bannière. *o* L'écriture que tu as choisie va très bien avec le code CSS de Shade :O !

Bref, pour l'instant, c'est nickel chrome. 8D
Le flood t'es ouvert ! :D
J'attends avec impatience la suite ! =D
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 08/04/2010


The Personnage
Membre en +:
Acceptation du membre en + par le perso.:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: Helena A. Baskerville, froideur brûlante }   Ven 14 Mai - 17:39

Fiche Terminée , non ?

---------------------------------------------~
    SHADE J. GLEN
    - - - - - - - - - - -
    Liens-Diary-Chrono.
    I Speak in teal
    & I can kill you :[)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://humanoid-garden.forumactif.com

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Helena A. Baskerville, froideur brûlante }   Ven 14 Mai - 17:41

Même pas! xD
Mais ce week end, oui. Au moins elle le sera avant que je commence mes examens.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Helena A. Baskerville, froideur brûlante }   Lun 17 Mai - 23:56

Désolée pour le double post, mais c'est pour avertir que j'ai enfin finis ma fiche! /o/
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Helena A. Baskerville, froideur brûlante }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Helena A. Baskerville, froideur brûlante }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Humanoid Garden , :: First Time :: Who are you ? :: It's Ok.-